Gynecology
icon

Gynécologie

Fibromes utérins

Qu’est-ce qu’un fibrome?

L’utérus est fait de tissu musculaire appelé tissu musculaire lisse. Les fibromes sont des tumeurs bénignes qui s’installent dans la paroi utérine. Ils apparaissent le plus souvent chez les femmes dont les mères présentaient elles-mêmes des fibromes. Jusqu’à l’âge de 50 ans, un grand nombre de femmes (environ 40-50%) auront développé des fibromes qui, selon leur taille et leur localisation, peuvent causer des douleurs, des règles anormalement abondantes (ménorragies) ou des saignements  entre les règles. Ils peuvent également donner lieu à des mictions douloureuses, fréquentes ou à une constipation en raison de la pression  qu’ils exercent sur les organes voisins et de la sensation de gêne provoquée du fait de l’espace qu’ils occupent dans le bassin.

Les fibromes utérins qui se développent  dans les parois utérines peuvent être  de 3 types, selon leur localisation. Leur taille varie de quelques millimètres à quelques centimètres et ils peuvent se développer rapidement ou rester stables en taille. Les fibromes diminuent généralement après la ménopause, car le nombre d’œstrogènes chez les femmes diminue.

Comment diagnostiquer un fibrome?

La meilleure méthode de diagnostic des fibromes est l’échographie, soit endo-vaginale soit abdominale. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une autre méthode utile pour diagnostiquer les fibromes, en particulier pour la cartographie, lorsque les limites ne sont pas visibles. Les fibromes sous-muqueux sont parfois détectés grâce à la salpingographie (examen radiologique spécifique des trompes de Fallope et de l’endomètre) ou à l’hystéroscopie diagnostique.

Fibroids

Impacts du fibrome sur  la fertilité

Si un fibrome se développe près de l’entrée d’une trompe de Fallope, il peut provoquer son blocage. La taille, l’emplacement et le nombre de fibromes peuvent également affecter la fertilité, et dans le cas de femmes infertiles, ils constituent  un facteur important qui devrait être discuté avec le médecin superviseur. Le facteur négatif le plus important sont les fibromes sous-muqueux qui pénètrent dans la cavité utérine, perturbent l’architecture utérine, provoquent des hémorragies, modifient  le milieu  de sécrétion hormonale dans lequel l’embryon est implanté, ce qui rend la grossesse difficile et augmente les taux de fausses couches et de complications.

Comment traiter les fibromes

Les fibromes sont retirés par ablation chirurgicale ou par laparoscopie.

La méthode ouverte (laparotomie) est appelée myomectomie. Elle  consiste  à pratiquer une petite incision abdominale pour ouvrir soigneusement l’utérus et extraire le fibrome. Des précautions doivent être prises pour ne pas blesser les trompes de Fallope ou d’autres organes voisins. La prudence est également requise  pendant  la fermeture de l’utérus pour éviter les cicatrices.

L’extraction laparoscopique est une procédure consistant à pratiquer deux ou trois incisions  dans la partie basse de l’abdomen et à y introduire des instruments laparoscopiques et chirurgicaux. Les  étapes sont similaires celles de la chirurgie ouverte mais offrent des avantages considérables :  traitements moins agressifs, moins traumatisants ; la lésion pelvienne anatomique est  légère, la  douleur postopératoire est naturellement réduite et le temps de récupération est plus rapide. Bien que diverses procédures aient été testées pour le traitement des fibromes (par exemple, traitement médicamenteux  et  vaccination), l’ablation chirurgicale reste l’option prioritaire, en particulier pour les gros fibromes symptomatiques.

Récidive après le traitement?

Après extraction des fibromes, un nombre important de femmes en redévelopperont  de nouveaux. Par conséquent, après une procédure de retrait, des contrôles médicaux fréquents sont vivement recommandés pour prévenir l’apparition de nouveaux fibromes. Les femmes ménopausées ont moins de chances de développer des fibromes et sont moins exposées à la récidive.

Faut-il enlever  tous les fibromes ?

Il n’est pas nécessaire d’enlever tous les fibromes.  C’est leur taille, leur nombre, leur localisation  et les symptômes provoqués (si et quand ils en provoquent) qui déterminent la décision de les ôter. L’âge de la femme et le degré d’infertilité sont deux autres facteurs importants qui seront appréciés par son médecin, ainsi que les avantages et les éventuelles complications liées à l’intervention.

 

Nous sommes ici pour répondre à vos questions et discuter avec vous.

a